Stéphanie Ferrété
Naturopathe à Montauroux

Les phobies

Une phobie est une peur démesurée et dépendant d'un ressenti plutôt que de causes rationnelles.

La peur est une réaction universelle qui existe chez tous les êtres humains vivants en réaction à une menace ou un danger.

Ainsi, la personne souffrant de phobie a totalement conscience que sa peur est irrationnelle et excessive, sans cependant pouvoir résister au besoin d’évitement de l’objet de sa phobie. De fait, une phobie peut être particulièrement handicapante pour une personne.

Les phobies spécifiques

La phobie spécifique est une peur qui concerne un objet, un type de lieu ou une situation particulière. Je me souviens d’une personne qui avait une telle phobie des serpents qu’elle ne pouvait pas lire « le livre de la jungle » à son enfant. Il existerait près de 6000 phobies spécifiques, de la plus répandues comme l’arachnophobie (peur des araignées) à de plus rares comme la zélophobie (peur de la jalousie) ou la nostrophobie (peur de rentrer chez soi).

La plupart des personnes qui vivent avec une phobie spécifique mettent en place des techniques d’évitement.

La phobie sociale

La phobie sociale est une phobie particulièrement invalidante puisque la personne qui en souffre a peur de se retrouver au milieu d’autres personnes et d’être jugée. Afin d’éviter toute situation embarrassante elle s’isole et met en place des stratégies d’évitement. Toute sortie est alors organisée avec une personne de confiance.

 

La personne souffrant de phobie sociale à tout à fait conscience de ses difficultés et a souvent honte de son trouble. De fait, elle tardera à consulter pour se sortir de cette situation. Sa faible estime d’elle-même lui fait d’ailleurs douter d’arriver un jour à s’en sortir.

Les causes

Plusieurs facteurs sont en cause lorsque l’on parle de phobie. Neurobiologie, environnement, éducation et psychologie sont des facteurs à prendre en compte dans toute phobie.
Si aucune étude n’a démontré un facteur génétique, il semblerait qu’un facteur familial entre en ligne de compte. Nous pouvons le rapprocher du facteur éducation.

Nous savons que les enfants sont des éponges émotionnelles. Il est alors fréquent de rencontrer des enfants ayant les mêmes phobies que leurs parents.

Certaines études ont montré une forte perturbation hormonale du taux de cortisol (hormone du stress) chez les personnes souffrant de phobie sociale. Et des chercheurs s’intéressent également aux perturbations des neuromédiateurs

Ces études montrent une hyposécrétion de dopamine pour une hypersécrétion de noradrénaline.

Enfin, on retrouve souvent une expérience traumatisante en lien avec l'exposition au regard et à l'évaluation des autres dans le cas des phobiques sociaux. Et une expérience traumatisante en lien avec la peur chez les phobiques spécifiques.

Le traitement par l’EFT

L’EFT est une technique de libération émotionnelle dite thérapie brève. Cette technique se concentre sur les problèmes actuels de la personne, tout en prenant en compte leurs causes historiques. Elle aide à progressivement dépasser les symptômes invalidants et vise à renforcer les comportements adaptés. 

Dans des mains expertes, l'EFT est extrêmement puissante et efficace, quel que soit l’âge de la personne.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.